Lab Z - Tribu n°2 - Les triuniques

[Lab’Z] Tribu & Trends #2 : génération sacrifiée

Les données tirées de l’étude nous ont permis de révéler des insights contre-intuitifs sur cette génération Z et d’attaquer ainsi certains des préjugés ou des idées reçues les plus fortes sur les 18-25 ans.

Il faut à tout prix éviter de tomber dans le piège des stéréotypes et aller plus loin que la simple et facile analyse au premier degré s’arrêtant à d’apparentes contradictions qui peuvent être faussées.

Ce deuxième focus de l’étude Gen’Z se penche sur une seconde idée reçue classique en sortie de crise : croire que la Gen’Z sera inévitablement la génération « sacrifiée », et se conclut sur un deuxième enseignement business post-Covid, la résilience Z.

L’idée reçue numéro 2 : la Gen’Z sera une génération « sacrifiée »

Avec 90% des répondants qui se déclarent inquiets quant aux impacts économiques post crise et 70% d’entre eux qui se préparent à une seconde vague, la Gen’Z paraît prise dans un étau, sur le point de subir ce double impact. C’est sur le front de l’emploi que les difficultés sont maximales et dès juin 2020 l’APEC a ainsi annoncé une chute de 69% des offres d’emploi pour les jeunes diplômés. Même si elle se dit inquiète et lucide sur ce risque de déclassement, la Gen’Z reste cependant résolument combative et se dit même renforcée par la crise du Covid-19.

L’avis du Data Planning : la résilience de la Gen’Z

Un point clé à retenir, la génération Z ressort plus résiliente et plus forte du confinement.

Deux données illustrent cette résilience :

  • 91% des répondants déclarent qu’ils se sont découverts de nouvelles aptitudes pendant le confinement.
  • 90% des personnes interrogées déclarent en outre que cette période leur a permis de se recentrer sur l’essentiel et qu’elles en ressortent plus fortes mentalement

 Cette crise a donc été l’occasion de développer une nouvelle mentalité et un moral plus fort.

L’impact business numéro 2 : la résilience Gen’Z est un facteur de reprise

Le fait que la Gen’Z reste positive et affirme sa volonté de continuer à consommer est une opportunité pour les marques.

Elle refuse catégoriquement l’étiquette de génération Covid-19 et veut continuer à « vivre le plus normalement » possible. En revanche ses préférences de consommation iront en priorité aux marques qui, pendant le confinement, se sont engagées sanitairement et qui, après le confinement, vont s’engager économiquement contre le virus.

Les 3 actions clés pour que la Gen’Z soit un des leviers de reprise de votre business :

  • Action 1 : créer la préférence supplémentaire pour développer la dimension employeur de votre marque et participer à l’insertion professionnelle de la Gen’Z.
  • Action 2 : développer les canaux e-commerce sans oublier l’expérience en magasin car 70% de la Gen’Z souhaite toujours y consommer.
  • Action 3 : repenser votre stratégie relationnelle et votre production de contenus avec la Gen’Z, en imaginant des approches plus collaboratives avec une génération qui a affirmé son pouvoir de faire pendant le confinement.

 Pour illustrer ce deuxième focus voici la tribu des « Triuniques » 100% désignée et pensée par la Gen’Z elle-même, qui nous livre ici des attentes et insights authentiques sur la résilience et des exemples concrets de marques qui ont su capter l’intérêt de cette tribu.

Tribu n°2 : LES TRIUNIQUES

Qui sont-ils ?

Ce sont celles et ceux pour qui la pandémie de Covid-19 a été un véritable déclic. Une vraie prise de conscience s'est opérée lors du confinement, ils se sont rendu compte qu’ils pouvaient faire de nombreuses choses par eux-mêmes. Les membres de cette tribu ressortent du confinement moralement et émotionnellement plus forts. Ils refusent l'appellation génération Covid-19. En revanche, grâce à cette crise, ils se sentent plus prêts à changer positivement leur comportement et faire bouger les lignes notamment via une nouvelle façon de consommer.

Qu’attendent-ils des marques ?

Ils sont à la recherche d'une collaboration active avec les marques et se sentent très proches de celles qui ont su s'engager pour lutter contre la Covid-19 ou qui leur ont donné les moyens de pouvoir exprimer leur créativité.

  • 63,3% des Z considèrent que les marques ont fait passer des messages de soutien et de confiance pendant la Covid-19 et 61,5% d’entre eux n'attendent pas des marques après le confinement de l'entertainement mais plus de contenus pour créer une relation de collaboration.

 Quelles sont les marques qui ont su les convaincre ?

BALENCIAGA & RESPIRE
Deux exemples de marque qui ont su s'engager dans des actions pendant le confinement pour venir en aide au personnel soignant et participer à la lutte contre le virus.

TIKTOK
Le réseau qui leur a permis de décupler leur créativité en cassant les codes "Instagram" au profit d'une légèreté et d’une plus grande liberté de ton.

Téléchargez l'inforgraphie Téléchargez la tribu n°2 présentée par les étudiants 

Merci à la Paris School of Luxury et aux étudiants qui ont travaillé sur cette deuxième tribu : Lucie, Valentine, Samia et Romi.

En savoir plus