[Lab’Z] Tribu & Trends #3 : génération CARE

Les données tirées de l’étude nous ont permis de révéler des insights contre-intuitifs sur cette génération Z et d’attaquer ainsi certains des préjugés ou des idées reçues les plus fortes sur les 18-25 ans.

Il faut à tout prix éviter de tomber dans le piège des stéréotypes et aller plus loin que la simple et facile analyse au premier degré s’arrêtant à d’apparentes contradictions qui peuvent être faussées.

Le troisième focus de l’étude Gen’Z se penche sur une troisième idée reçue et une fausse contradiction : la Gen’Z, génération que l’on considère comme « hyper connectée » et détachée, n’entretient que des contacts virtuels. Une idée reçue qui se conclut sur un troisième enseignement business post-Covid, l’usage de la connectivité pour plus de « Care » réel.

L’idée reçue numéro 3 : la Gen’Z est une génération « détachée »

L’étude révèle qu’au contraire, après cette crise, la génération Z souhaite mettre en place des actions pour améliorer l’environnement (75%) et se recentrer sur des amitiés sincères (45%).

L’avis du Data Planning : un retour à l’essentiel

Dans une dynamique de « Care », la Gen’Z se recentre sur ses proches, sur elle-même mais également sur son environnement. C’est dans cette dynamique que le digital deviendra un outil phare à l’utilité réelle. Par exemple, utiliser un catalogue en ligne via une messagerie personnalisée en lien avec les vendeurs est le deuxième point le plus important pour 26% de la Gen’Z interrogée. Garder ses distances pour se protéger tout en conservant le lien et une consommation du digitale plus utile et contributrice de ce « care ».

L’impact business numéro 3 : le care Gen’Z est un facteur de reprise

La Gen’Z affirme son besoin de retour à l’essentiel et cela passe par une consommation de contenus digitaux différente.

Cette génération priorise ses besoins et ceux des autres. Elle ne perdra plus de temps en futilité virtuelle mais s’aidera du digital pour se reconnecter avec ce(ux) qui compte(nt). Le leitmotiv de consommer moins mais mieux s’appliquera également aux contenus digitaux.

Les 3 actions clés pour que la GEN’Z soit un des leviers de reprise de votre business :

  • Action 1 : Créer la préférence supplémentaire et développer du « slow content » ou contenu utile.
  • Action 2 : Repenser votre stratégie relationnelle en développant des points de contacts digitaux avec les conseillers / vendeurs pour favoriser les échanges humains même à distance.
  • Action 3 : Proposer des services qui vont dans le sens de la dynamique « Care » de cette génération. Pour eux mais aussi leur proche.

Pour illustrer ce troisième focus voici la tribu des « WALL-Z » 100% désignée et pensée par la Gen’Z elle-même, qui nous livre ici des attentes et insights authentiques sur le « care » et des exemples concrets de marques qui ont su capter l’intérêt de cette tribu.

Tribu n°3 : LES WALL-Z

Qui sont-ils ?

Référence au film Wall-E, cette tribu mêle technologie & retour à l’essentiel. Tribu du Care, née dans un univers digital, elle met les nouvelles technologies à profit pour mener à bien sa quête de retour aux valeurs fondamentales de la vie. Self Care, Family Care, Planet Care, Brand Care. Être plus attentive à son bien-être, celui de ses proches, à sa consommation mais surtout, être plus attentif au discours des marques.

Qu’attendent-ils des marques ?

Dans une démarche de quête de sens, après avoir vécu leur première crise sanitaire mondiale, les Wall-Z ne veulent plus perdre de temps futilement.

Oubliez les marques qui divertissent uniquement, ce que ces génies du brand purpose souhaitent ? Un contenu singulier, approfondi avec une réelle valeur ajoutée. En un mot ? du SLOW CONTENT.

  • Après la crise, 52,8% des répondants souhaitent avoir du contenu plus slow comme des séries d'interviews mais avant tout des moments d'échanges et de rencontres.

 Quelles sont les marques qui ont su les convaincre ?

SNAPCHAT
Création de Lens (filtre) pour visualiser dans la rue les 1 mètre de distance recommandé par l’OMS : le parfait exemple de l’alliage entre la nouvelle technologie et l’utilité.

NIKE
La marque a donné la possibilité à tout le monde de s'entraîner en offrant son application premium durant le confinement.

CREDO
Plutôt que de mettre au chômage technique ses vendeurs, la marque les a transformés en conseillers en ligne pour incarner encore plus le service au travers du digital.

Téléchargez l'infographie Téléchargez la tribu n°3 présentée par les étudiants

Merci à la Paris School of Luxury et aux étudiants qui ont travaillé sur cette troisième tribu : Clémence, Maud, Chloé, Camille et Fadwa.

En savoir plus