[Lab’Z] Tribu & Trends #5 : génération réinitialisation

Les données tirées de l’étude nous ont permis de révéler des insights contre-intuitifs sur cette génération Z et d’attaquer ainsi certains des préjugés ou des idées reçues les plus fortes sur les 18-25 ans.

Il faut à tout prix éviter de tomber dans le piège des stéréotypes et aller plus loin que la simple et facile analyse au premier degré s’arrêtant à d’apparentes contradictions qui peuvent être faussées.

Ce cinquième focus de l’étude Gen’Z se penche sur une cinquième idée reçue considérant que la Gen’Z serait pessimiste face au futur et se conclut sur un cinquième enseignement business post-covid, la réinitialisation Z.

L’idée reçue numéro 5 : la Gen’Z est pessimiste face au futur

Pourtant, à la suite du confinement, 57% estiment que la crise du coronavirus aura un impact positif à long terme sur la société et la culture. À commencer par un impact positif pour eux-mêmes. 47,5 % ont déclaré vouloir commencer ou poursuivre une activité physique, et 29,2 % ont souhaité prendre plus de temps pour eux-mêmes.

L’avis du Data Planning : la réinitialisation de la Gen’Z

Pour faire face à cette période inédite de confinement, la génération Z a dû remettre en question ce(ux) qui étai(en)t important(s). Le nombre de « Facebook Friends » ou de « like » a perdu tout son sens. Désormais 45% de la Gen’Z veut des relations d’amitié durables.

Génération lucide sur la cause de cette crise, 83% des Gen’Z ont pris conscience de la surconsommation et souhaitent la diminuer. Au fait de l’impact que la crise aura sur le long terme c’est un départ positif que cette génération a décidé de prendre. 60% des Gen’Z ont une volonté de changement dans leur vie. Une réinitialisation positive pour cette génération, ses proches et l’environnement.

L’impact business numéro 5 : le « nouveau départ positif » GEN’Z est un facteur de reprise

La Gen’Z attend de la société, des marques et d’elle-même, un nouveau départ positif pour cette reprise post-confinement.

La Gen’Z a vécu le confinement comme une réinitialisation. Les 18-25 ans ont découvert le plaisir d’être près de leurs proches, un retour à l’essentiel mais aussi l’importance de prendre du temps pour eux-mêmes. 49% des répondants ont favorisé le développement personnel pendant cette période. Un nouveau départ positif qu’ils souhaitent appliquer dans leur impact sur l’environnement. Des activistes positifs qui attendent des marques la même implication.

Les 3 actions clés pour que la Gen’Z soit un des leviers de reprise de votre business :

  • Action 1 : détecter les insights pour trouver quels sont les besoins essentiels attendus vis-à-vis de votre marque par vos clients.
  • Action 2 : adapter votre stratégie relationnelle pour que chaque contact ou relation soit utile et ainsi éviter les pièges de la sur-sollicitation dans la fréquence des échanges. Idem dans les messages adressés, nous vous conseillons de rester sur des propositions concrètes qui maximisent votre utilité auprès de vos clients.
  • Action 3 : adapter votre stratégie de contenu et de collaboration, pour un message et une image positive. S’assurer de la pertinence avec l’insight détecté.

 Pour illustrer ce cinquième focus voici la tribu des « Reseter » 100% désignée et pensée par la Gen’Z elle-même, qui nous livre ici des attentes et insights authentiques sur un nouveau départ positif et des exemples concrets de marques qui ont su capter l’intérêt de cette tribu.

Tribu n° 5 : LES RESETER

Qui sont-ils ?

La crise sanitaire a sensibilisé la génération Z. En plus de remettre en question notre société de consommation, beaucoup de gens ont réalisé l'importance de choses simples et de valeurs fondamentales telles que le bien-être familial ou personnel. Bien que consciente de la difficulté du monde du travail d’après. La génération Z est avant tout reconnaissante d’avoir eu ce temps pour elle, avec ses proches et voit son rêve de changement se réaliser. C’est un (re)départ du point zéro, un renouvellement, un nouvel air positif.

Qu’attendent-ils des marques ?

De la solidarité.

Ils attendent des marques qu’elles partagent ses valeurs, les amplifient et leur donnent les moyens de réussir ce nouveau départ. Qu’elles recommencent elles aussi, en mieux.

Quelles sont les marques qui ont su les convaincre ?

SÉZANE
La marque française Sézane a créé une histoire permanente sur son compte Instagram nommée "Together". La marque a demandé à sa communauté de s'entraider. L'un des projets qu'elle soutient est la "Bibliothèque de l'isolement". Elle partage le compte de la @librairie_lamartine qui a lancé sa librairie en ligne pour partager leur amour de la lecture.

CITADIUM
Citadium s'implique en demandant à sa communauté de participer à la plateforme "1 lettre, 1 sourire" pour lutter contre la solitude des personnes âgées confinées.

NIDÉ.CO
Nidé aide sa communauté à accepter de s'ennuyer pendant la quarantaine. Ils n'ont pas à être obsédés par l'idée de trouver une occupation.

Téléchargez l'infographie Téléchargez la tribu n°5 présentée par les étudiants

Merci à la Paris School of Luxury et aux étudiants qui ont travaillé sur cette cinquième tribu : Eugène POUBEAULAURA VIARD, Justine LECOMTE, Chloé BOS, Marion RAHARIZONINA et Amina VENTURA.

En savoir plus